Liste des actualités

Semaine européenne de la vaccination

Nouveau calendrier des vaccinations



Du 23 au 29 avril 2017 se déroulera la semaine européenne de la vaccination, semaine de communication et d'action initiée par l'OMS en 2005 et concernant près de 200 pays dans le monde.

Les thèmes principaux retenus pour cette année sont « les vaccins, ça marche » et « vaccinations à tous les âges de la vie ». Les actions auront d'autant plus d'importance cette année qu'une nouvelle épidémie de rougeole peut survenir, comme cela est constatée actuellement dans de nombreux pays (Roumanie, Ukraine, Pologne, Allemagne, Suisse, Italie) et que des cas sont signalés en plusieurs zones du territoire français, en particulier le Grand Est et l'Occitanie.

La cause de cette flambée est l'insuffisance de couverture vaccinale contre la rougeole. Seule une couverture vaccinale effective pour 95% de la population peut permettre l'élimination de cette maladie, bien connue des anciens, mais responsable dans un nombre non négligeable de cas de complications, en particulier respiratoires et neurologiques.

Plus que jamais, pour éviter une résurgence de la rougeole, il est impératif que le statut vaccinal de toute personne âgée d'au moins 12 mois et née après 1980 soit vérifié et mis à jour avec 2 doses de vaccin ROR.

Cette semaine est aussi l'occasion de redonner confiance en la vaccination, enjeu majeur de santé publique avec des résultats démontrés dans le monde entier. Juste après l'accès à l'eau potable, la vaccination représente l'action qui a apporté le meilleur bénéfice en matière de santé. On se vaccine pour soi-même, mais aussi pour protéger son entourage, évitant la propagation des microbes aux autres.

De nombreux messages et informations non vérifiées ont diffusé ces dernières années, amenant malheureusement la France à un niveau élevé d'hésitations vaccinales. Si le geste vaccinal n'est jamais anodin et doit être encadré de précautions bien connues par tous les professionnels de santé, le bénéfice en est considérable, jamais remis en cause.

Au cours des dernières années, de nouveaux vaccins sont apparus, permettant de se protéger contre des maladies infectieuses invasives comme les méningites (haemophilus, pneumocoque, méningocoque), et contre certains virus responsables de cancers (hépatite B, papillomavirus). Ces vaccinations doivent être proposées, en toute transparence, avec conviction.


Autres liens utiles


Haut de la page

Les téléchargements des documents en PDF sont disponibles pour les abonnés de la revue.

Pour vous connecter, cliquez ici