Il est nécessaire d’appliquer le calendrier vaccinal

Les chercheurs de l’Inserm et les pédiatres des CHU de Nantes et de Necker tirent la sonnette d’alarme concernant les conséquences des infections bactériennes sévères chez l’enfant.
Le simple respect du calendrier vaccinal contre le méningocoque C et le pneumocoque permettrait d’éviter un quart des décès et des cas de séquelles graves.

Communiqué Inserm Article de Paediatric and Perinatal Epidemiology

D’autres vaccins sont complémentaires

Contre les méningocoques de groupe B et contre les méningocoques de groupes A,C,W,Y.

 

@PediatresAfpa