Comment gérer les infections Covid 19 en milieu scolaire.
Document élaboré par la Société Française de Pédiatrie avec la participation de l’AFPA

Place de l’enfant dans la transmission du SARS-Cov2: données récentes de la littérature

  • L’enfant, et en particulier l’enfant < 10 ans, ne contribue pas significativement à la transmission de SARS-CoV2 : très faible taux d’attaque secondaire à partir des enfants ; rareté des clusters à point de départ pédiatrique
  • Il est très probable que l’enfant exposé à un cas contaminant s’infecte moins qu’un adulte.
  • L’enfant infecté est plus souvent asymptomatique, et les formes sévères hospitalisées sont rares
  • Les bénéfices éducatifs et sociaux apportées par l’école sont très supérieurs aux risques d’une éventuelle contamination par SARS-CoV2 de l’enfant en milieu scolaire

Propositions

Une rentrée scolaire possible pour tous, avec des mesures d’hygiène strictes

  • Les enfants sans co-morbidité doivent pouvoir effectuer normalement leur rentrée scolaire
  • Sauf exception validée par le médecin spécialiste référent de l’enfant, tous les enfants avec pathologie chronique doivent pouvoir effectuer normalement leur rentrée
  • Dans les écoles primaires, collèges et lycées, des postes de distribution de SHA doivent être mis à disposition au moins à l’entrée de l’établissement et à l’entrée des classes, et une éducation doit être faite pour leur utilisation régulière. Chez les enfants < 6 ans, une éducation au lavage régulier des mains est indispensable.
  • Le personnel adulte des établissements scolaires doit porter un masque en permanence.
  • Le port du masque par les collégiens et lycéens est utile. Il peut être allégé dans les classes où la distanciation physique est possible

Des indications de tests PCR adaptées à la faible contribution de l’enfant dans la transmission de l’infection

  • En dehors de toute notion de contact, un dépistage systématique de formes asymptomatiques chez les enfants en collectivité est inutile, du fait du faible rôle transmetteur des enfants.
  • Tout enfant exposé à son domicile à une personne COVID+ doit bénéficier d’un test avant son retour en collectivité. Si l’enfant est asymptomatique, son retour en collectivité est possible si le test est négatif. Ce retour ne doit pas compromettre l’isolement des personnes infectées au domicile.
  • Tout enfant ³ 6 ans ou adolescent symptomatique (toux, et/ou fièvre, et/ou troubles digestifs) doit avoir un test de dépistage avant de revenir en collectivité sauf si un diagnostic d’une autre maladie infectieuse est faite avec certitude (ex Scarlatine, angine à SGA, enterovirose, infections urinaire).
  • Chez les enfants symptomatiques de moins de 6 ans (crèches et maternelles), la grande fréquence des infections virales pendant l’hiver, associée à la faible transmissibilité de l’infection à SARS-CoV2 par les jeunes enfants, doit faire réserver les indications de PCR COVID :
  1. Aux formes hospitalisés, ou suffisamment sévères pour justifier des explorations complémentaires
  2. Aux enfants ayant eu un contact avéré avec un cas COVID+

Limiter les absentéismes scolaires, en ciblant les exclusions transitoires des enfants infectés

  • Tout enfant COVID+ doit être exclu de la classe pendant 7 jours, et éventuellement plus longtemps en cas de persistance des symptômes. Un contrôle PCR n’est pas nécessaire pour le retour en collectivité, car la transmissibilité est désormais montrée maximale durant la phase d’incubation, et faible après 7 jours.
  • Si un enfant est dépisté COVID+ (dépistage intra-familial ou en collectivité) et est asymptomatique, la règle de l’exclusion pendant 7 jours s’applique. Un contrôle PCR n’est pas nécessaire pour le retour en collectivité.
  • Tout enfant symptomatique, mais sans indication à une PCR COVID, est exclu de la collectivité pendant la durée des symptômes. Une PCR COVID n’est nécessaire qu’en cas de symptômes se prolongeant au-delà du 3ème  jour.
  • Une fermeture de classe ne se justifie que si au moins 3 enfants sont infectés COVID+ dans la même classe.

Inciter à la vaccination grippe et rotavirus

Afin de limiter les autres causes de symptômes digestifs et/ou respiratoires.


Télécharger le document complet et les algorithmes de prise en charge d’un enfant fébrile


Algorithmes de prise en charge d’un enfant suspect de Covid 19

A l’âge de la crèche et de la maternelle, les enfants présentent plusieurs fois au cours de l’année des épisodes infectieux, liés aux infections respiratoires saisonnières. Hormis contage avéré dépister systématiquement le Covid à chaque épisode fébrile n’apparait pas nécessaire ni raisonnable.

Enfant de moins de 6 ans

Télécharger l’algorithme

Enfant de plus de 6 ans

Télécharger l’algorithme

Autres actualités

@PediatresAfpa