Prise de position du Conseil National Professionnel de la Pédiatrie, des sociétés de pédiatrie et de l’AFPA:

L’obtention d’une couverture vaccinale élevée dans les collèges et lycées pour les enseignants, les autres professionnels de l’enfance et les élèves doit être
un objectif majeur de santé publique.

Nous proposons outre la vaccination dès que possible des adolescents dans nos cabinets et services :

  • la mise en place de centres de vaccination au sein des collèges et lycées, pour les familles qui le souhaiteront, avec des vaccinateurs extérieurs, sur le même modèle de fonctionnement que celui des centres éphémères déjà existants : les pédiatres qu’ils soient ambulatoires ou hospitaliers sont prêts à prendre une place  importante dans ce dispositif.
  • la réalisation d’une sérologie COVID rapide (TROD sérologique) au moment de la vaccination, comme préconisé par la HAS le 3 juin 2021. Les adolescents qui auraient déjà fait une COVID peu symptomatique et/ou méconnue pourraient ne recevoir qu’une seule dose et obtenir le pass sanitaire d’emblée.

Télécharger le document

En pratique

Antécédent de COVID même pauci-symptomatique ou asymptomatique, confirmée par PCR, Ag ou sérologie positive

proposer une seule dose au moins 6 mois après l’épisode infectieux pour les filles et garçons.

Pas d’antécédent connu de COVID : TROD Sérologique avant la première dose

Si le TROD est positif

La première dose est considérée comme suffisante (relance de l’immunité mémoire), pas de deuxième dose

Si le TROD est négatif

Du fait des complications myocardiques rares mais décrites après la deuxième dose chez les garçons, l’attitude est différente selon le sexe :

  • Pour les filles, deuxième dose 3 semaines à 1 mois après la première dose
  • Pour les garçons deuxième dose si sujet à risque, ou au contact de personnes immunodéprimées, ou en cas d’obligations légales

Le 22 juillet 2021

@PediatresAfpa