Déjà affaiblie par la fermeture de lits et la diminution de la capacité d’accueil, la situation dans les services d’urgence et de réanimation pédiatrique est de nouveau dramatique.

La pédiatrie ambulatoire et hospitalière est sous forte tension en raison d’une épidémie de bronchiolite plus précoce, plus brutale et plus intense que les années précédentes. De plus l’épidémie de grippe a également débuté.

La pénurie de places en réanimation et la surcharge des urgences peuvent être un danger majeur pour les enfants, plus particulièrement les plus fragiles (prématurés, nouveau-nés, enfants porteurs de pathologies chroniques).

Les pédiatres de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) sont parfaitement conscients de la gravité de la situation et totalement solidaires de leurs confrères hospitaliers.

Face à cette situation, pour éviter une réelle perte de chance pour les plus fragiles, les pédiatres de l’AFPA incitent les parents à mieux s’informer , à adopter une attitude responsable en se présentant aux urgences uniquement si leur enfant nécessite des soins hospitaliers et en évitant les consultations non justifiées en ville.

Pour les aider,  le site AFPA grand public mpedia propose, entre autres, des infographies ainsi que des fiches sur la surveillance de la bronchiolite et de la fièvre.

Les pédiatres de ville feront le maximum pour répondre aux demandes de soins les plus urgents, en ayant recours si nécessaire à la déprogrammation de consultations systématiques de suivi et de prévention. Les consultations vaccinales sont bien entendu maintenues pour ne pas exposer les enfants à d’autres risques infectieux.

Par ailleurs les pédiatres de l’AFPA rappellent que pour protéger les plus petits et les plus vulnérables, il est urgent de renforcer les mesures barrières qui ont montré leur efficacité pendant la pandémie de la Covid (aération des locaux, hygiène des mains, port du masque dans certaines situations, distanciation,

La santé de l’enfant reste notre priorité.


Télécharger le communiqué de l’AFPA


Pour information complémentaire : Recommandations sur la prise en charge du premier épisode de bronchiolite aiguë chez le nourrisson de moins de 12 mois

Lettre ouverte de nos confrères hospitaliers parue dans le journal Le Parisien

@PediatresAfpa