Peu de cas confirmés chez l’enfant

Santé Publique France sur 6 378 cas recensés au 15 mars. Seuls 2% des cas avaient moins de 15 ans, 1% parmi les cas en réanimation, aucun décès n’est à déplorer dans cette tranche d’âge.

Ces chiffres confirment que, si l’enfant est certainement porteur du virus, les manifestions cliniques sont bien moindres que chez l’adulte. A ce jour il n’y a pas de données sur le portage viral chez l’enfant.

 

COVID-19 chez l’enfant

La majorité des enfants infectés par le COVID-19 sont peu symptomatiques et consulteront en cabinet médical pour des infections respiratoires peu sévères.

Certains enfants peuvent être porteurs asymptomatiques du COVID-19 et donc potentiellement contagieux, soit avant l’apparition des signes cliniques, soit en phase de guérison.

COVID-19 chez l’adulte

Chez l’adulte, il s’agit d’une pneumopathie virale dont les signes radiologiques peuvent être même présents avant les premiers symptômes.
L’enfant présente des symptômes d’infection respiratoire haute, ou basse, non spécifique.

Premières expériences en France d’après les médecins de ville chez l’adulte: peu de fièvre, peu de signes cliniques au début. Aggravation brutale sans signe précurseurs identifiés, souvent autour de J7.

Selon les observations faites en Chine les patients hospitalisés sont âgés de 22 à 92 ans avec une médiane à 56 ans, souffrant d’une ou plusieurs pathologies chroniques dans 46% des cas.

Symptômes les plus fréquents : fièvre (99%), fatigue (70%), toux sèche (59%), myalgies (35%), dyspnée (31%), diarrhée, nausées (10%).

Le traitement est symptomatique. Ne pas prescrire d’anti-inflammatoire, ibuprofene ou corticoïde.
Attention aux aggravations secondaires, à J8-J10.

 

Document mis à jour en fonction des données connues au 19 mars 2020


 

> Consulter les autres fiches pratiques sur le COVID-19 / Coronavirus

 


 

Ce qui pourrait vous intéresser...