Dernières actualités

A partir du mois d’octobre 2020 l’Etat ne prendra plus en charge la distribution de masques aux professionnels de santé. Dès à présent chaque professionnel de santé est invité à constituer un stock de sécurité de masques chirurgicaux et FFP2 et autres EPI nécessaires à la prise en charge de patients Covid (gants, blouses, charlottes, tabliers, lunettes) correspondant à 3 s emaines de consommation en temps de crise épidémique.

Condute à tenir en fonction du statut virologique SARS-Cov-2 par PCR rhinopharyngée ou sérologie. HCSP

Voyages en Guyane et à Mayotte

Afin de contrôler l’épidémie de Covid-19 en Outre-mer, un dépistage par RT-PCR de SARS-CoV-2 réalisé 3 jours avant le départ est exigé à l’entrée de ces territoires à partir du 10 juillet 2020

Dépister par RT-PCR un enfant avant un voyage Outre Mer: pas avant l’âge de 11 ans

Prise en charge de tous les enfants

Les pédiatres ont toujours été présents durant les 8 semaines du confinement pour répondre aux demandes des familles et voir en consultation tout enfant qui en avait besoin. A partir du 11 mai l’ensemble des consultations seront progressivement reprises.

Il est demandé aux parents qui avaient relaché le lien avec leur pédiatre de reprendre le contact, celui-ci leur indiquera la conduite la plus appropriée pour leur enfant.

L’AFPA s’associe au communiqué de la Société Française de Pédiatrie

Rattrapage des consultations obligatoires des 9° mois et 24° mois: la consultation peut être tarifée en « COE » même si l’enfant n’est pas strictement dans la tranche d’âge 8-10 mois ou 23-25 mois.

Les consultations au cabinet médical sont organisées

Mesures strictes d’hygiène pour les enfants et les familles.
Organisation horaire pour limiter le temps passé en salle d’attente.
  • Salle d’attente aménagée pas de jouets contaminants
  • Mise à disposition d’une solution hydroalcoolique à l’entrée,
  • Les parents doivent porter un masque
  • Nettoyage rigoureux des sols et surfaces avec des produits adaptés.
  • Organisation des plages de rendez-vous en dissociant les horaires de consultations systématiques et les rendez-vous des enfants malades, même en cas de consultations urgentes, éviter les retards et l’attente des patients en salle,
  • Insister pour qu’un seul parent accompagne l’enfant en consultation (sauf pour les consultations de petits nourrissons),
  • Elimination des déchets selon la filière classique des ordures ménagères. Masques, mouchoirs à usage unique et bandeaux de nettoyage des surfaces, sont placés dans un sac plastique pour ordures ménagères dédié, opaque, avec liens et d’un volume de 30 litres au maximum.

Tout enfant malade nécessitant un examen sera vu au cabinet médical

L’examen physique, ORL, de l’abdomen doit être réalisé à chaque fois que nécessaire, de même que certains examens complémentaires ou d’aide au diagnostic.
Les examens de dépistage doivent être repris.

Port du masque par le médecin

Masque chirurgical en permanence, masque FFP2 pour tout geste invasif ou examen rapproché. Ne pas utiliser les visières en remplacement du port d’un masque, la visière ne peut être utilisée qu’en complément du masque lorsqu’une protection complémentaire du visage et des yeux est indiquée.

HCSP avis sur l’emploi des écrans visières

Signes cliniques faisant suspecter une maladie Covid-19

  • fièvre >38°, irritabilité inhabituelle,
  • toux fébrile,
  • selles liquides, vomissements, douleurs abdominales
  • signes de gravité: respiration rapide, gêne respiratoire, tachycardie, marbrures

Ce document (établi le 24 mars) peut vous orienter pour apprécier la gravité d’une situation clinique
Consultation au cabinet médical pour examen clinique éventuellement complété de tests de diagnostic rapide.

  1. S’il n’y a pas de notion de cas de Covid dans l’entourage:
    – une pathologie précise est identifiée: prise en charge habituelle, pas de PCR Covid
    – pas de pathologie infectieuse étiquetée: demander une PCR Covid
  2. Si notion de cas de Covid dans l’entourage
    quels que soient les symptômes demander une PCR Covid

 

 

Consultez le document complet établi par le GPIP TELECHARGER L’ALGORITHME DECISIONNEL MAJ 19 mai 2020

Les lieux de prélèvement possibles sont référencés sur ce site dédié

Actuellement le taux de positivité au niveau national est de 2,4%

 

Si la téléconsultation est un cadre pertinent pour évaluer en premier temps un enfant potentiellement Covid-19, elle est insuffisante pour poser l’ensemble du diagnostic et les conditions de prise en charge.

Prélèvement nasopharyngé au cabinet médical

Tenue recommandée pour le préleveur (DGS):

1. Port d’un masque de protection type (APR) FFP2 en vérifiant l’étanchéité au visage (réalisation d’un fit check) pour tout personnel de santé habilité aux prélèvements avant d’entrer dans la chambre
2. Sur-blouse à usage unique à manches longues
3. Port systématique de lunettes de protection
4. Port d’une protection complète de la chevelure (charlotte, calot couvrant…) ;
5. Port de gants à usage unique

NB: la difficulté est la disponibilité de ce matériel.

Cotation assurance maladie; Le prélèvement nasopharyngé pratiqué au cabinet par un médecin est valorisé à K5 jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire. Journal Officiel 18 mai 2020

Documents importants à connaitre:

Quels sont les enfants à risque de complications du Covid-19 ? Enfants à risque de complications Covid-19 Société Française de Pédiatrie

Le Ministère a établi un document sur la DGS prise en charge en ville des patients atteints de Covid-19

HAS prise en charge en premier recours des patients suspects de Covid-19 MAJ juillet 2020

Une fois le diagnostic Covid-19 posé

Tout enfant confirmé biologiquement par test PCR fait l’objet d’un isolement, ainsi que les personnes de son foyer qui sont des contacts à risque élevé de contamination.

  • confinement à domicile; prescription de masques chirurgicaux (pas avant l’âge de 3 à 5 ans)
  • surveillance de la température deux fois par jour
  • consigne de contact médical en cas d’aggravation de l’état général ou d’apparition de nouveaux symptômes

Santé Publique France: Documents de consignes et de suivi à remettre aux familles

Eviter la diffusion virale

La détection précoce des clusters (cas groupés) de COVID-19 représente un enjeu majeur dans la maitrise de la diffusion du virus car leur prise en charge rapide permet de rompre le plus tôt possible les chaines de transmission entre les individus et éviter ainsi le démarrage d’une nouvelle vague épidémique.
Tout cluster de COVID-19 (défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemble-ment de personnes, qu’ils se connaissent ou non) doit être signalé sans délai au point focal de l’ARS

Contact à risque: moins de 1 mètre durant plus de 15 mn

-> Identification des contacts sur ameli.pro

Connexion sur son compte; onglet « Activités » « Contact Covid » où le médecin inscrit, après accord de la famille, le cas et les cas contacts du cas familial.

Document mis à jour en fonction des données connues au 1 août 2020

 


 

> Consulter les autres fiches pratiques sur le COVID-19