La continuité de prise en charge des enfants doit être assurée.

Les dommages collatéraux induits risqueraient d’avoir plus de conséquences en termes de mortalité et de morbidité que la maladie elle-même. La DGS a donné son accord sur ces points:

  • L’examen après la sortie de maternité (J8-J10)
  • Les examens obligatoires du calendrier vaccinal de la première année.
  • Si l’on peut espérer que le renforcement des mesures d’hygiène et le confinement réduisent l’incidence des autres maladies infectieuses, elles n’auront pas disparu pour autant, il faut assurer leur diagnostic et prise en charge.
  • La prise en charge des maladies chroniques doit continuer, en  téléconsultation.

Familles qui viennent au cabinet médical

Depuis le 17 mars 12 h les déplacements ne sont possibles que sur un motif justifié. Une attestation doit être remplie par le parent qui accompagne l’enfant avant de se déplacer. A ce jour ces dispositions n’ont pas été modifiées, un rendez-vous fixé par son médecin est une raison autorisée de déplacement.

Attestation de déplacemement pour un motif de santé En cas de violation des règles du confinement

Organiser au mieux les consultations

Limiter et reporter au maximum les consultations.
Faire en sorte que les patients ne se croisent pas en salle d’attente.
  • Aménager la salle d’attente: supprimer les jouets contaminants, mettre à disposition une solution hydroalcoolique à l’entrée,
  • Désinfection des sols et surfaces: eau de javel dilué à 0,5% de chlore actif (1 litre de Javel à 2,6% + 4 l d’eau)
  • Affiche d’informations à placer à l’entrée du cabinet:
    Affiche Covid-19
  • Organiser les plages de rendez-vous en dissociant les horaires de consultations systématiques et les rendez-vous des enfants malades, même en cas de consultations urgentes, éviter les retards et l’attente des patients en salle, reporter les consultations qui peuvent l’être,
  • Insister pour qu’un seul parent accompagne l’enfant en consultation,
  • Proposer un masque à tous ceux qui présentent des signes respiratoires (rhinorrhée, éternuement, toux…) ou de la fièvre, à ceux qui sont susceptibles de l’accepter (avant 5 à 6 ans c’est illusoire).
  • Elimination des déchets selon la filière classique des ordures ménagères. Masques, mouchoirs à usage unique et bandeaux de nettoyage des surfaces, sont placés dans un sac plastique pour ordures ménagères dédié, opaque, avec liens et d’un volume de 30 litres au maximum.

Estimer au téléphone le risque d’infection par le coronavirus: une première appréciation peut être faite par un Questionnaire téléphonique

Les consultations qui peuvent être maintenues, dans certaines conditions

  • Les examens obligatoires avec vaccination de la première année de vie

Les consultations à certainement reporter à une date ultérieure:

  • Examens systématiques 3 ans, 4 ans, 6 ans, 8 ans, 11-13 ans, 14-16 ans
  • Consultations de suivi pneumo allergologie non indispensables

Les consultations qui peuvent être gérées en téléconsultation

  • Affections non fébriles sans toux ni contexte à risque d’infection à COVID-19 ni vaccinations
  • Affections fébriles de moins de 5 jours continus d’enfants de plus de 30 mois sans otalgie et mal de gorge
  • Renouvellement  de médicaments
  • Troubles du comportement ou du sommeil
  • Interprétation de résultats biologiques, radiologiques ou de questionnaires déjà remplis
  • Eruptions cutanées (varicelle…) bien tolérées
  • Guidance parentale, Trouble du comportement

Document mis à jour en fonction des données connues au 25 mars 2020

 


 

> Consulter les autres fiches pratiques sur le COVID-19