Prise en charge d’un enfant suspect de Covid 19

La Société Française de Pédiatrie a publié le 28 août des propositions auxquelles nous avons été associés et que nous partageons pleinement.

Télécharger l’ensemble des propositions

Signes cliniques faisant suspecter une maladie Covid-19

  • Fièvre (température >38°), irritabilité inhabituelle,
  • toux fébrile,
  • selles liquides, vomissements, douleurs abdominales.
  • Signes de gravité: respiration rapide, gêne respiratoire, tachycardie, marbrures

Toux et rhinite sans fièvre ne suffisent pas à justifier une exclusion de la collectivité, ni un test covid. Même avec de la fièvre, 1 % seulement de ces symptômes seront dus à d’autre virus « banaux », auf si un adulte proche est covid+ (10%). Par ailleurs, l’enfant infecté est le plus souvent asymptomatique, donc méconnu et les formes sévères hospitalisées sont rares

Consultation au cabinet médical pour examen clinique éventuellement complété de tests de diagnostic rapide. « Nos outils ».

La conduite à tenir est différente selon l’âge. Les enfants de moins de 6 ans présentent fréquemment des infections saisonnières banales ne relevant pas à chaque épisode d’une recherche Covid 19 alors que cette recherche peut s’imposer chez les plus grands, pour lesquels l’immunité vis à vis des infections habituelles est déjà acquise.

Algorithmes de réflexion

Enfant de moins de 6 ans

Nourrisson et enfant de moins de 6 ans

Enfant de plus de 6 ans

Enfant âgé de plus de 6 ans

Les cas contacts

Les enfants de moins de 11 ans sont peu transmetteurs du virus. Lorsqu’un enfant est dépisté PCR (+), en règle la contamination provient d’un adulte de son entourage.

En EAJE et école primaire

Isolement d’un enfant et dépistage PCR dans le cas d’un adulte encadrant dépisté (symptomatique ou non) en établissement d’accueil de jeunes enfants ou en école primaire, en interaction rapprochée / fréquente avec l’enfant:

  • Si l’adulte contaminé ne portait pas un masque de catégorie 1
  • Si 3 enfants de fratries différentes sont positifs dans la même classe (définition d’un cluster)

Un adulte en contact d’un enfant de moins de 11 ans détecté positif Covid-19 n’est pas considéré comme contact s’il portait en permanence un masque agrée.

Au collège et au lycée

Réaliser un contact-tracing si:

  • Si le cas index Covid (+) est un adulte encadrant qui ne portait pas de masque
  • S’il s’agit d’un enfant proche (proximité physique et/ou répétée) symptomatique et sans masque
  • Si 3 enfants sont Covid (+) = cluster

Une fois le diagnostic Covid-19 posé

Tout sujet confirmé biologiquement par test PCR fait l’objet d’un isolement, ainsi que les personnes de son foyer qui sont des contacts à risque élevé de contamination.

  • confinement à domicile; prescription de masques chirurgicaux (pas avant l’âge de 3 à 5 ans)
  • surveillance de la température deux fois par jour
  • consigne de contact médical en cas d’aggravation de l’état général ou d’apparition de nouveaux symptômes
  • Identification des contacts sur ameli.pro
    Connexion sur son compte; onglet « Activités » « Contact Covid » où le médecin inscrit, après accord de la famille, le cas et les cas contacts du cas familial.

Santé Publique France: Documents de consignes et de suivi à remettre aux familles

Pour le retour en collectivité, un certificat médical n’est pas nécessaire, une attestation sur l’honneur signée par les parents suffit. Cette attestation est extraite du Document ministériel Guide d’accueil de l’enfant de 0 à 3 ans pour la rentrée 2020

Pas de test PCR préalable à un retour en collectivité.

Eviter la diffusion virale

Tout cluster de COVID-19 (défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemble-ment de personnes, qu’ils se connaissent ou non) doit être signalé sans délai au point focal de l’ARS.

Contact à risque: moins de 1 mètre durant plus de 15 mn

L’enfant, et en particulier l’enfant de moins de 10 ans, ne contribue pas significativement à la transmission du SARS-Cov2: très faible taux d’attaque secondaire à partir des enfants; rareté des clusters à point de départ pédiatrique.

Durée de confinement au domicile

La virémie débute 5 jours avant le début des symptômes et dure 10 jours. Pour comprendre: graphique d’évolution de la virémie et des Ac IgG et IgM

  1. Cas d’un enfant symptomatique: 7 jours à partir du début des symptômes.
  2. Cas d’un enfant asymptomatique (absence d’éléments définissant le début de contagiosité): 7 jours à partir du contact d’un cas avéré (auparavant le durée était de 14 jours).

Chez l’enfant la maladie est en général bénigne, très peu d’enfants sont  à risque de complications Covid-19  (document Société Française de Pédiatrie).

HAS prise en charge en premier recours des patients suspects de Covid-19 MAJ juillet 2020

Retour en milieu scolaire

Autoriser le retour

  • Après une éviction de 7 jours ET absence de signes cliniques si l’enfant était symptomatique
    Retour sans port de masque pour les enfants de moins de 11 ans.
  • Retour en milieu scolaire d’un enfant après une période d’éviction correspondant à la disparition des signes cliniques banaux évoquent une infection habituelle automno-hivernale, sans réalisation d’un test virologique diagnostic
  • Il n’y a pas lieu de prescrire un test RT-PCR au retour de l’enfant.
Référence: avis du HCSP 17 septembre 2020

Certificat médical

L’Ordre des Médecins
a bien rappel qu’un certificat médical n’est pas exigible pour le retour à l’école.
Si vous devez établir un certificat, à la demande de la famille, vous pouvez utiliser  ce modèle de certificat pour l’école

Les consultations au cabinet médical sont organisées

Salle d’attente aménagée pas de jouets contaminants; mise à disposition d’une solution hydroalcoolique à l’entrée; les parents doivent porter un masque.
Organisation des plages de rendez-vous en dissociant les horaires de consultations systématiques et les rendez-vous des enfants malades.
Gel hydroalcoolique (seule la norme EN 14 476 garantit la propriété virucide).
Elimination des déchets selon la filière classique des ordures ménagères. Masques, mouchoirs à usage unique et bandeaux de nettoyage des surfaces, sont placés dans un sac plastique pour ordures ménagères dédié, opaque, avec liens et d’un volume de 30 litres au maximum.

Port du masque par le médecin

Masque chirurgical en permanence, masque FFP2 pour tout geste invasif ou examen rapproché. Ne pas utiliser les visières en remplacement du port d’un masque, la visière ne peut être utilisée qu’en complément du masque lorsqu’une protection complémentaire du visage et des yeux est indiquée.

HCSP avis sur l’emploi des écrans visières

A compter du 4 octobre 2020, la distribution hebdomadaire de 24 masques de protection en officine pour les professionnels de santé n’aura plus lieu.

Prélèvement nasopharyngé pour RT-PCR

Après un contact, le test PCR doit être réalisé dans les 5 à 8 jours après.
Les lieux de prélèvement possibles sont référencés sur ce site dédié

Afin de dédramatiser la situation pour l’enfant, de nombreux pédiatres réalisent eux-mêmes le prélèvement à leur cabinet, à charge des parents de porter simplement le tube au laboratoire. Résultat en moins de 24 h.

  1. Port d’un masque de protection FFP2
  2. Port systématique de lunettes de protection ou une visière
  3. Toujours utiliser un écouvillon de petit diamètre
  4. Une seule narine si le prélèvement est bien réalisé en rhino-pharyngé postérieur, en tournant l’écouvillon pour bien frotter la muqueuse

Commentaire: la charge virale  est reflétée par le nombre de cycles (Ct) de seuil de positivité: Ct < 25 charge élevée, Ct = 25 à 35, intermédiaire, Ct > 35 basse. Plusieurs études expliquent que, si le nombre de malades augmente, le taux de formes graves est moindre, du fait de l’efficacité des mesures barrières avec moindre exposition au virus.

Le 25 septembre 2020 la HAS a validé le recours au prélèvement oropharyngé pour les tests RT-PCR des personnes asymptomatiques chez qui le prélèvement nasopharyngé est contre-indiqué (prendre garde au réflexe nauséeux éventuel).Avis HAS.

Tests antigéniques (TROD)

Tests maintenant disponibles (nos outils) réalisés par un prélèvement salivaire ou nasopharyngé (comme un test de diagnostic d’angine, de grippe). Ces tests sont moins fiables, mais permettent d’éclaircir une situation clinique rapidement au cabinet devant un enfant symptomatique. Ils ne sont pas suffisamment fiables pour être utilisés en dépistage des sujets asymptomatiques ou dépistage de masse.
La HAS considère qu’ils peuvent être utilisés seuls en diagnostic dans les 4 premiers jours d’un patient symptomatique lien vers l’avis de la HAS

La HAS a donné un avis concernant les tests salivaires chez les sujets symptomatiques

Consulter l’avis HAS du 18 septembre 2020

Un forfait de prise en charge a été inclus dans la nomenclature Assurance Maladie pour le CH de Cayenne et l’APHP, à titre transitoire (JO 27 septembre 2020).

Prise de position des Académie de Médecine et de Pharmacie

Place de la sérologie

A partir de la troisième semaine après le contage, deux semaines après les premiers symptômes, le taux d’anticorps s’élève progressivement, IgM puis IgG. Un test de diagnostic rapide à partir d’une goutte de sang avec un résultat en 10 mn peut mettre en évidence ces anticorps, témoignant d’une infection ancienne. Consultez la page « Nos outils ».

Commentaire : en cas de RT-PCR positive chez un sujet déjà infecté dans les semaines précédentes, la sérologie est indispensable, la présence d’anticorps associée à une charge virale faible (Ct>35) témoignant d’une présence de SARS-CoV-2 non contagieux.

Document mis à jour en fonction des données connues au 12 octobre 2020


> Consulter les autres fiches pratiques sur le COVID-19