COVID-19 & Masques : ce qu’il faut comprendre

(documentation Infovac)

  • Les coronavirus se transmettent essentiellement par les grosses gouttelettes émises en parlant, mais surtout en toussant et en éternuant. Le risque de transmission au sein d’une famille semble beaucoup plus important que dans les autres situations.

Conséquences :

Une distance de 1 à 2 m est suffisante pour limiter le risque de transmission.

Les masques chirurgicaux sont nécessaires pour tous les sujets présentants des symptômes respiratoires afin de limiter la diffusion du virus.

Les masques chirurgicaux sont généralement suffisants pour protéger les personnels de santé dans les soins courants.

  • Une transmission minime par les petites gouttelettes est possible

Conséquences :

Aux stades I et II de l’épidémie et a fortiori pour les formes les plus graves de la maladie ou lors de gestes respiratoires invasifs, des mesures plus contraignantes peuvent être nécessaires (masque FFP2, lunettes de protection,  surblouse, gants).

En période épidémique, il est indispensable de porter un masque pour examiner un enfant, même en consultation systématique.
Deux informations:
Communiqué de presse Ministère de la santé 13 mars 2020

Actuellement les médecins libéraux peuvent disposer en officine de 18 masques / médecin / semaine
Document de l’Assurance Maladie

Document mis à jour en fonction des données connues au 18 mars 2020

 


 

> Consulter les autres fiches pratiques sur le COVID-19

 


Ce qui pourrait vous intéresser...