Aphrodite dite type Vénus Génitrix - Callimaque (Ve siècle av J.-C.) - Paris, musée du Louvre © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski.
Cette histoire a un début mythologique, Kronos, roi des Titans, émascula son père Ouranos et en jeta le sexe dans la mer, où la divine semence enfanta Aphrodite, déesse de l’amour qui émergea de l’écume marine vers Chypre. Ladite déesse, aussi nommée « Cypris », eut une sexualité débridée, proche de la nymphomanie : elle a écumé de très nombre

Vous êtes intéressés par les articles de la revue Le Pédiatre ?
Abonnez-vous dès maintenant et accédez à tous nos articles ! s’abonner à partir de 80€/An

@PediatresAfpa