Table ronde maltraitance de l'enfant et de l'adolescent congrès AFPA Montréal septembre 2022.

Jean-Yves Frappier, MD, FRCPC, MSc, professeur titulaire de pédiatrie, Université de Montréal, chef de service de pédiatrie générale, CHU Sainte-Justine

Co-responsable du programme de prévention du TC-ME et de la maltraitance infantile

Jean-Yves.frappier.med@ssss.gouv.qc.ca Jean-yves.frappier@umontreal.ca

Les grands principes du programme


Développé de 2003 à 2010, le programme a débuté à travers le Québec en 2011, après plusieurs formations. L’originalité du programme est qu’il s’adresse directement à l’émotion de la colère. Les programmes nord-américains abordent la question de ce que le parent peut faire face à la frustration, mais n’abordent pas la colère directement. Ainsi, une étude récente avec un groupe contrôle utilisant le programme Period of Purple crying, montre l’amélioration des connaissances, mais peu d’impact sur la frustration des parents (38).

Ancrés dans la littérature scientifique sur la maltraitance, sur les pleurs et le TC-ME, nous avons ajouté de l’information sur la colère et les stratégies de gestion de la colère. La littérature mentionne à maintes occasions que la colère est depuis longtemps une composante importante de l’abus physique, mais nous n’y portons pas beaucoup d’attention (41, 42, 43). Une étude canadienne a montré qu’à la suite d’une désobéissance de l’enfant, 83 % des mères ont rapporté avoir ressenti de peu à beaucoup de colère. Quand la mère ressent de la colère face à la désobéissance de l’enfant, elle a 2 fois plus de risque d’avoir recours à la discipline corporelle (44). Il existe donc une corrélation positive entre 1) le potentiel de maltraitance et 2) le stress et l’expression de la colère ; Les deux combinés peuvent prédire l’abus physique. Plus récemment, Leventhal (39), comme mentionné ci-haut, écrit qu’on doit concentrer nos efforts sur la frustration et la colère des parents plutôt que sur le seul comportement de l’enfant.

Les programmes comme le Period of Purple crying s’appuient sur la logique suivante :

  • Pleurs

  • Violence

  • TC-ME (SBS)


Notre programme, qui dépasse la prévention du TC-ME, adopte plutôt la logique d’intervention qui part du stresseur vers la violence en suivant ce parcours :

  • pleurs et autres déclencheurs (stresseurs),

  • colère,

Vous êtes intéressés par les articles de la revue Le Pédiatre ?
Abonnez-vous dès maintenant et accédez à tous nos articles ! s’abonner à partir de 80€/An

@PediatresAfpa