D’après une communication de Valérie Marchand, gastro-pédiatre, ’Hôpital Sainte Justine, Montréal

Parce que c’est la mode, pour des raisons éthiques, diététiques, philosophiques ou climatiques, un nombre croissant d’individus modifient leur mode d’alimentation, notamment en réduisant ou en supprimant les produits d’origine animale.

Quand les enfants sont concernés par ces diètes particulières, le médecin doit savoir les accompagner dans cette démarche ou demander l’aide d’un.e nutritionniste pour s’assurer que la diète est équilibrée, diminuer le risque de carences et s’assurer que la croissance est adéquate.

Les diètes végétariennes et végétalienne (végane)


Les études montrent que les gens qui consomment le moins de produits animaux ont en moyenne un IMC plus bas. Ils ont également un risque plus faible de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, de diabète de type 2 et de cancer du côlon. Selon les associations pédiatriques nord-américaines (AAP, la SCP et ADA), une diète végétarienne et même végétalienne (végane) bien planifiée peut satisfaire les besoins nutritionnels des enfants et même être bénéfique pour la santé et la prévention de certaines maladies, sous réserve d’un accompagnement nutritionnel adéquat.

Apports énergétiques

Les diètes végétarienne et végétalienne ont une densité énergétique faible.

Il est donc nécessaire de donner un volume d’aliments supérieur pour obtenir suffisamment de calories. Ces enfants doivent manger plus fréquemment dans la journée et donc avoir des collations pour combler leurs besoins caloriques.

Apports protéiques

Les protéines végétales sont moins digestibles et l’augmentation de l’apport protéique est indispensable.

Il faut augmenter la ration protéique de :

  • 30 à 35% de 0 à 2 ans

  • 20 à 30% pour les 2-6 ans

  • 15 à 20% au-delà de 6 ans


Surtout chez les enfants végétaliens qui ne prennent ni lait, ni œufs

Les protéines végétales sont incomplètes et des combinaisons de protéines complémentaires doivent être apportées sur la journée (pas nécessairement à chaque repas) pour s’assurer d’un apport adéquat en acides aminés essentiels.












Grains Graines Noix Légumineuses Produits de soja
Blé 14 g

Quinoa 13 g

Avoine 13 g

Maïs 9 g

Riz 6 g
Citrouille 29 g

Sésame 26 g

Tournesol 24 g
Amandes 17 g

Ar

Vous êtes intéressés par les articles de la revue Le Pédiatre ?
Abonnez-vous dès maintenant et accédez à tous nos articles ! s’abonner à partir de 80€/An

LA REVUE LE PÉDIATRE

Découvrez la revue bimestrielle d'actualité et formation des spécialistes de l'enfance. Abonnez-vous en ligne !

Découvrir