Etre vigilant

Une alerte de la médecine légale: lors des consultations médicales, il est important d’évoquer le vécu des enfants lors des semaines de confinement. Selon l’âge:

Petit nourrisson qui ne se déplace pas encore

Repérer des lésions traumatiques pour lesquelles aucune explication plausible ne peut être retenue et ne pas hésiter à demander un avis hospitalier en urgence pour un bilan à la recherche de lésions profondes associées.

Enfant

Le document de la SFPML contient un visuel des localisations suspectes de lésions infligées qui sont différentes des localisations habituelles dans la traumatologie de l’enfant.

Repérer des lésions traumatiques sans explication plausible.

L’élément essentiel est d’aborder le sujet de manière non intrusive. Des éléments de formulation de questions sont proposés.

Adolescent

Tenir compte des demandes d’accès aux soins urgentes et apporter une réponse, même si l’adolescent est seul et savoir mener l’entretien.

Que faire quand une situation de danger est repérée

  • Evaluer cliniquement l’ensemble des lésions et les noter précisément
  • Evaluer le besoin de soins médico-psychologiques
  • Se poser la question de la nécessité de protection

Démarches à entreprendre

  • Prendre avis auprès du médecin référent protection de l’enfance du département
  • Faire une information préoccupante auprès de la CRIP
  • En cas de danger imminent pour l’enfant ou l’adolescent, ou d’infraction pénale pour laquelle des constatations urgentes doivent être faites sans délai, un signalement sera adressé au Procureur de la République.

Pour une mise à l’abri, un avis et une évaluation, le médecin peut adresser l’enfant ou l’adolescent aux urgences pédiatriques ou dans une unité spécialisée en fonction du maillage territorial.


Télécharger le document de préconisations de la SFPML

Document établi par la Société Française de Pédiatrie Médico-Légale (SFPML)


Pour les enfants qui ne sont pas encore retournés en collectivité, lisez cette page Vivre avec le confinement

@PediatresAfpa