La rentrée scolaire est possible pour tous, avec des mesures d’hygiène strictes. Tous les enfants doivent retourner à l’école, très peu d’enfants relevent d’une contre-indication en raison du Covid-19.

La Société Française de Pédiatrie a publié des propositions auxquelles nous avons été associés et que nous partageons pleinement.

Télécharger l’ensemble des propositions

Les points essentiels

  • Les enfants peuvent et doivent être scolarisés. Peu de maladies chroniques graves contre indiquent la scolarisation .
  • En dehors de toute notion de contact, un dépistage systématique de formes asymptomatiques en collectivité est inutile, du fait du faible rôle transmetteur des enfants. Toux et/ou rhinite sans fièvre ne justifient pas en soi un dépistage systématique.
  • Tout enfant exposé à son domicile à une personne Covid+ doit être testé avant son retour en collectivité.
  • Les conduites médicales ne sont pas identiques en maternelle (grande fréquence des infections saisonnières) et en primaire, collèges et lycées.
  • Un dépistage de l’ensemble d’une classe ne se justifie que si un professeur ou deux enfants de la classe sont contrôlés Covid+.
  • Pas de dépistage de toute une classe à partir d’un cas isolé (il est très probable qu’un enfant exposé à un cas contaminant s’infecte moins qu’un adulte).
  • Il n’est pas justifié d’exclure un enfant contact asymptomatique en attendant le résultat du dépistage.
  • Une fermeture de classe ne se justifie que si au moins 3 enfants sont infectés Covid+ dans la même classe.
  • Tout enfant Covid+ doit être exclu de la classe pendant 7 jours (ou plus si persistance des symptômes).  Un certificat médical pour la réintégration en collectivité n’est pas nécessaire, ni un contrôle PCR.
  • Une PCR systématique n’est pas nécessaire pour tout enfant présentant des symptômes de maladie infectieuse, hormis si ces symptômes se prolongent au-dela de 3 jours.
Inutilité d’un dépistage systématique d’enfants asymptomatiques.
Informer dans les collectivités que l’infection de l’enfant est avant tout intra-familiale,
dépister avant tout parents ou adultes s’occupant des enfants.

Liste des rares pathologies chroniques pouvant impliquer sur la scolarisation d’un enfant. Dans ces cas l’avis du médecin spécialiste référent est nécessaire.

La prise en charge médical d’un enfant suspect Covid-19 est précisée sur cette page.

Documents officiels

(pour information, le Ministère écoute nos propositions mais ne les a pas toujours mises en place)

Haut Conseil de la Santé Publique

Doctrine pour la rentrée scolaire 2020

Ministère de l’Education Nationale

Le Ministère a mis en ligne pour les chefs d’établissementles procédures à tenir devant différentes situations

Cas d’un élève susceptible d’avoir la Covid-19 Cas d’un élève confirmé Covid-19 positif Cas d’un collégien ou lycéen susceptible d’avoir la Covid-19 Cas d’un collégien ou lycéen confirmé Covid-19 positif Cas d’un agent susceptible d’avoir la Covid-19 Cas d’un agent confirmé Covid-19 positif

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles. Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque de protection.

Dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines, internats, etc.), la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves. Dans les espaces extérieurs, la distanciation physique ne s’applique pas.

Toutefois, les élèves de plus de 11 ans doivent porter le masque de protection, dans les espaces clos et extérieurs, lors de leurs déplacements ainsi qu’en classe lorsque la distanciation d’un mètre ne peut être garantie et qu’ils sont placés face à face ou côte à côte.

Les gestes barrières doivent être appliqués en permanence, partout, et par tout le monde.

Protocole sanitaire Protocole pour les enseignants publié le 20 août 2020

Documents de référence

HCSP Avis sur la transmission du SARS-CoV-2 en milieu scolaires et EAJE
Education Nationale Que faire si un élève est suspect de Covid-19

Education Nationale Que faire si un élève est confirmé Covid+

Autres fiches sur le site du ministère

Document mis à jour en fonction des données connues au 18 septembre 2020


> Consulter les autres fiches pratiques sur le COVID-19